Les objets connectés : opportunités ou menaçes pour nos foyers ?

les-objets-connectes-opportunites-ou-menaces-pour-nos-foyers.jpg

Apparus en 1996, les objets connectés ne cessent d’évoluer et commencent à trouver leur place dans notre quotidien. Fascinants, ils rendent accrocs leurs possesseurs.

Comment fonctionnent les objets connectés

objets-connectes.jpg

Egalement appelés objets intelligents, les objets connectés servent à la fois de récepteurs et d’émetteurs. Il suffit qu’il ait une connexion internet dans les environs immédiats de l’objet, comme les technologies Bluetooth,  Wi-Fi, Zigbee ou Z-wave par exemple. Ces derniers forment alors un hub, une sorte de portail ou gateway,  par lequel se font les transmissions de données de/vers les objets connectés. Les objets connectés servent aussi de stockage de données numériques, qu’on peut ensuite exploiter pour une utilisation ultérieure. Généralement, les données sont échangées entre un smartphone et un objet connecté.

Quel avenir pour ces objets dans les foyers

quel-avenir-pour-ces-objets-dans-les-foyers.jpg

Les objets connectés commencent à trouver leur place dans notre quotidien. Grâce aux nombreuses données qu’elles stockent, on peut être sûr à tout moment de trouver ou de retrouver des informations utiles et nécessaires. Par exemple, se tenir au courant de sa santé (rythme cardiaque, circulation sanguine, temps de sommeil effectué…) et d’agir en conséquence pour remédier une certaine baisse de vitalité par exemple. Ils permettent aussi de localiser une personne grâce à l’application GPS. Toutefois, si au début les objets connectés fascinent, à la longue ils peuvent devenir encombrants, voire envahissants. En effet, la localisation GPS peut gêner car on se sentira épié et suivi… D’autres part, les notifications vibrantes d’une montre ou d’un bracelet peuvent empêcher une meilleure concentration au travail, ou alors on peut devenir nerveux à force de vouloir connaître à tout moment